Ingrid Schmithüsen

Ingrid SchmitusenLe répertoire de prédilection d'Ingrid Schmithüsen s'étend du lied à l'oratorio jusqu'aux oeuvres contemporaines qu'elle prépare en étroite collaboration avec les compositeurs. Son esprit d'ouverture à des genres et à des styles très différents caractérisait déjà la jeune musicienne d'Aix-la-Chapelle venue étudier le chant au Conservatoire de Cologne. Explorer toutes les ressources de la voix, être constamment à l'affût de nouvelles formes d'expression, c'est là la leçon qu'elle a retenue de ses maîtres Gregory Foley and Dietrich Fischer-Dieskau.

Son catalogue discographique rend hommage au style unique de cette artiste et à son travail constant en vue d'enrichir sa palette d'expression dans un répertoire large et varié allant de Monteverdi, Bach, Mozart, Schubert à Wolf, Berg et Debussy. Elle se produit depuis plusieurs années en récital avec le pianists et chambriste Thomas Palm, avec le Quatour Cerubini, le Quatour Auryn, l'Ensemble Modern, l'Ensemble Köln aisni qu'avec le claviciniste Gerald Hambitzer, les ensembles II Concerto Köln, Musica Antiqua et Bach Collegium Japan sous la direction de Massaki Suzuki.

Ingrid Schmithüsen a chanté également au Québc avec l'Orchestre symhonique de Québec, l'Ensemble Kore, Les Idées heureuses et avec le pianiste Marc Couroux à la Société André Turp. On a pu également l'entendre à maintes reprises avec la Société de musique contemporaine du Québec (SMCQ) sous la direction de Walter Boudreau, notamment dans le cadre du festival Présences de Radio France à Paris in 1999. En 2000, Schmithüsen a tourné en Israël et en Australie dans le cadre de l'année Bach avec le Choeur de garçons de Windsbach sous la direction de Karl Friedrich Beringer.

The special propensity of Ingrid Schmithüsen's art of singing has applied to Lied, oratorio and to the newer repertoire performed in close collaboration with contemporary composers. Aleasy as a student at the Cologne Conservatory, the native Aachener succeded in uniting these seemingly diverse genres and styles with ease. To explore all expressive possibilities of the voice, to discover its originality and to tread new paths: these were the inspiration given by Ingrid Schmithüsen's teachers Gregory Foley and Dietrich Fischer-Dieskau.

Her extensive discography pay tribute to this artist's unique style and constant endeavour to enrich her palette of expression in a many-faceted repertoire ranging from Monteverdi, Bach, Mozart, Schubert to Wolf, Berg, and Debussy.

Ingrid Schmithüsen has often performed over the years with pianist and chamber musician Thomas Palm, the Cerubini Quartet, the Auryn Quartet, the Ensemble Modern, the Ensemble Köln, with harpsichordist Gerald Hambitzer, as well as with II Concerto Köln, Musica Antiqua and Bach Collegium Japan, Massaki Suzuki Conducting. She has sung in Québéc with the Orchestre symhonie de Québéc, the Ensemble Kore, Les Idées heureuses and with pianist Marc Couroux at the Société André Turp. She has been a regular guest at the Société de musique contemporaine du Québéc (SMCQ), Walter Boudreau conducting, notably in the context of the festival Présences de Radio France in Paris in 1999. In the year 2000, Schmithüsen went to Israel and Austrailia for the Year of Bach with the Boys' Choir of Windsbach, Karl Friedrich Beringer conducting.