VALLEJO


Tactus (2003)

pour six congas accordées / for six congas

Tactus est dérivé d'un virelangue (Chimpwapwa-Chimpwite) tiré du répertoire des chansons et des jeux pour enfant du peuple Wagogo (du centre de la Tanzanie). À la base se trouve un palindrome miniature associé au chiffre 5 (2+1+2). Partant de cette idée de base et suivant un principe africain qui consiste en la constante répétition et variation de fragments, l'oeuvre se complexifie au fur et à mesure. Elle met en évidence la richesse des possibilités qu'offre l'extrême simplicité. Une remarquable variété est également rendue possible grâce à un large assortiment de timbres et de possibilités mélodiques. En effet, les tambours accordés, sur lesquels l'interprète tape avec les doigts, les ongles, les mains et des mailloches, offrent toutes ces combinaisons.

Au XVe siècle, le tactus correspondait à l'unité de temps mesurée par le mouvement de la main. Un théoricien de l'époque considérait qu'un tactus équivalait à la durée d'un battement de coeur au repos. Le titre choisi par Vallejo est lié, sur le plan étymologique, aux notions de perception (tact) et du toucher (tactile), notions essentielles à l'exécution d'une oeuvre musicale.

Tactus est la première partie d'un diptyque dédié à Miquel Bernat, qui a conçu des mailloches spécialement pour l'interprétation de l'oeuvre (2e partie, En una gota el mar... pour marimba et vibraphone).

Tactus emerges from an original tongue-twister (Chimpwapwa-Chimpwite) which belongs to the children's song and game repertoire of the Wagogo people (Central Tanzania). Bedrock is a miniature palindrome related to number 5 (2+1+2). Starting from this basic idea, and following an African principle which consists in the constant repetition and variation of fragments, the composition grows progressively complex. As such, it reveals the rich possibilities of the extremely simple. A remarkable variety also depends on a wide selection of timbres and melodic possibilities: tuned drums– played by fingers, nails, hands and mallets–offer this in all combinations.

In the 15th century, tactus referred to the unit of time measured by the movement of the hand. One theorist of the day considered one tactus equivalent to one heartbeat at rest. Vallejo's title, on the other hand, is etymologically linked to a faculty of perception (tact) and to perception-by-touch (tactile), all of which are critical for the successful execution of the piece.

Tactus is the first part of a diptych dedicated to Miquel Bernat, who has created special mallets for its interpretation (Part II is En una gota el mar... for marimba and vibrophone).

– Michael Ethen